Bonne année 2010!

La Fondation Amanjaya souhaite à tous ses amis et donateurs une belle et sereine année 2010.

En 2009, pour sa deuxième année d'existence, la Fondation Amanjaya s'est vue honorée de la confiance d'un nombre croissant de donateurs. Elle a ainsi pu affecter près de quatre-cent mille Euros au soutien de cinq projets pour l'éducation d'enfants et de jeunes défavorisés. Nous remercions chaleureusement nos donateurs. Tout au long de l'année, par des lettres comme celle-ci, nous essaierons de vous faire connaître l'avancement de ces projets, et partager la fierté de les avoir rendus possibles.

Avec le premier numéro, honneur est fait à la plus ancienne des cinq associations que nous soutenons cette année: Enfants du Mékong. Celle-ci vient de fêter sa création il y a cinquante ans autour de René Péchard, médecin français installé au Laos, dont la maison était devenue celle de tous les enfants.

Aujourd'hui de multiples manières - parrainages, construction d'écoles, foyers d'étudiants - Enfants du Mékong permet la scolarisation de milliers d'enfants en Asie du Sud-Est. Le projet que nous soutenons et vous proposons de découvrir est emblématique: parce qu'il démontre de manière éclatante comment l'accès à l'école change des vies. Et aussi parce qu'il montre que cela ne peut souvent se faire qu'avec l'engagement total de personnes dévouées à leur mission éducative. Ainsi Martin Maindiaux, établi depuis plus de dix ans au Nord-Ouest du Cambodge, où son centre de Sisophon est la meilleure traduction locale de l'expression "égalité des chances".

Nous avons croisé Martin récemment. Inutile de lui demander ce qui le rend si heureux: il en parle spontanément. C'est de voir ses "anciens" venus étudier à Phnom Penh, devenir cuisiniers de grands hotels, professeurs ou avocats. C'est de voir les adolescents qui l'entourent s'ouvrir au monde et mûrir. C'est de voir les professeurs propager au lycée voisin la déontologie d'Enfants du Mékong. C'est aussi d'avoir pu accueillir, cette année, 45 nouveaux enfants. Et ce sont vos dons qui, pour une grande part, rendent cela possible.

Pour en savoir plus, téléchargez et lisez la lettre de la Fondation.